Génétique : l'huître s'ouvre enfin, Radio-Canada du 19/09/2012
huître. Crédits :

Quelques décryptages.


Le génome de l'huître creuse, la plus cultivée sur la planète, a été décrypté par une équipe internationale majoritairement composée de chercheurs chinois.
Selon les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans le magazine Nature, elle a développé plusieurs traits nécessaires à la survie d'un organisme pris en permanence entre marée haute et marée basse, parfois aussi entre eau douce et salée, et condamné à filtrer des fluides souvent douteux pour s'alimenter.

Les chercheurs ont comparé son génome à celui de sept autres espèces séquencées. Ils ont ainsi pu identifier plus de 8600 gènes spécifiques à ces mollusques.

Par exemple, ils ont notamment découvert que le génome de la Crassostrea gigas comportait 88 gènes HSP70 (pour heat shock proteins) qui jouent un rôle important dans la protection des cellules contre les agressions, en particulier les substances toxiques tels les métaux lourds (arsenic, cadmium, mercure, etc.).


Intégralité de l'article du 19/09/2012.
Service commercial
Nous sommes à votre service du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h

06 74 07 62 56
contact@aquarheak.com