Grande nacre : un trésor de la faune marine, Midi Libre du 31/01/2012

Découvert dans le Port de Leucate.


A quelques mètres de profondeur à peine, les spécialistes ont découvert un trésor de la faune marine. Plantées dans le fond sableux, des dizaines de moules “Grande nacre” défiaient le ciel. Un comptage minutieux a fait apparaître qu’elles sont au nombre de 300. Minutieux, car le mollusque, aussi appelé Pinna Nobilis, est une espèce protégée. Et sa pêche, formellement interdite depuis le 26 novembre 1992.

Espèce endémique aux eaux méditerranéennes, la “Grande nacre” a été décimée par la pollution et la disparition progressive des herbiers de posidonies où elle aime s’enficher.

De forme typique, elle se distingue par sa taille. A l’âge adulte - soit 20 à 25 ans ! - elle peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur, ce qui en fait l’un des plus grands coquillages au monde, derrière le célèbre bénitier tropical. Sa coquille brunâtre recouverte d’algues et d’invertébrés lui vaut le aussi le surnom de “jambonneau hérissé”.

Quant aux trente moules “impactées” par les vibrations consécutives au chantier ou par la pose de pieux, elles seront simplement déplacées, et mises en lieu sûr.

Article du Midi Libre du 31/01/2012
Service commercial
Nous sommes à votre service du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h

06 74 07 62 56
contact@aquarheak.com