Au Cap Corse, les oursins sont en voie de disparition, Corsematin du 02/04/2012.

Conséquence d'une surpêche illicite ?


Comment expliquer la disparition de cette espèce endémique du nord de l'île ?
Est-ce la malheureuse conséquence d'une surpêche illicite ?
Des braconniers qui ont les mains libres en raison du manque de contrôles ?
Chacun à sa petite idée surtout lorsqu'un marché parallèle semble s'être mis en place.

« Lorsque nous démarchons dans les restaurants pour vendre notre pêche d'oursin, des amis ou des connaissances leur en ont déjà donné et ils ont déjà tout ce qui leur faut », explique José Mei, pêcheur professionnel qui détient au même titre qu'une poignée de marins du secteur, une autorisation supplémentaire, délivrée par les services vétérinaires, qui permet le transport des marchandises.
Cette concurrence déloyale est renforcée par la vente à la sauvette.

« La réglementation autorise la prise de 500 douzaines par semaine par navire », souligne Gérard Romiti, président du comité régional des pêches mais également responsable de la prud'homie de Bastia.

Conscient de la diminution de l'espèce, il a d'ailleurs décidé de ne pas prolonger de quinze jours la pêche aux oursins sur le secteur de Bastia et du Cap Corse .
Elle se terminera donc le 31 mars.
Il semble que seule la prise de conscience peut aujourd'hui véritablement donner du temps à l'espèce pour se reproduire.

Article du 02/04/2012.
Service commercial
Nous sommes à votre service du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h

06 74 07 62 56
contact@aquarheak.com