Grand Sud : les herbiers de posidonies déclinent, Midi Libre du 18/03/2012

Pollution et changement climatique.


Auteure d’une étude majeure qui a commencé il y a dix ans, Sophie Arnaud-Haond, chercheur à l'Ifremer de Brest, est inquiète.
Selon elle, les herbiers de posidonies (posidonia oceanica) déclinent à un rythme soutenu : ces plantes majeures de l’écosystème méditerranéen perdent 5 % de leur surface par an.

La scientifique plaide pour la préservation accrue de zones littorales et côtières. Ces herbiers endémiques de Méditerranée sont d’irremplaçables nurseries à poissons et des puits à carbone plus efficaces, à surfaces égales, que des forêts équatoriales !

Les herbiers de posidonies s’étendent le long des côtes méditerranéennes sur une aire estimée à 25 000 à 50 000 km2, soit 25 % de la zone côtière comprise entre zéro et 40 mètres de profondeur. Les scientifiques ont montré que leur capacité de reproduction par clonage leur permet de faire perdurer un bagage génétique de plusieurs dizaines de milliers d’années !

Une stratégie qui est insuffisante au regard des agressions humaines. Malgré cette capacité d’adaptation incroyable, ces prairies sont menacées.

Article Midi Libre du 18/03/2012.
Service commercial
Nous sommes à votre service du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h

06 74 07 62 56
contact@aquarheak.com