Circuit de purification de coquillages

L’opération de purification consiste à immerger des coquillages pendant une durée suffisante pour éliminer des contaminants microbiologiques et les rendre aptes à la consommation immédiate


Cette durée, en France, est de 48 heures afin d'obtenir des produits conformes à la norme (< 230 E. coli /100 g).

Une parfaite maîtrise de la purification est liée à la qualité de l'eau de mer dans laquelle sont immergés les coquillages.
2 systèmes peuvent être installés :
- en circuit ouvert (purification en eau de mer propre), avec immersion dans un bassin aéré,
- en circuit fermé avec pour principe une recirculation de l'eau de mer.

Ce descriptif présente les différents équipements constituants un circuit fermé de purification de coquillages.

Chaque circuit fermé comprend :
  • un nombre de bassins suffisants et conformes pour traiter les volumes de coquillages dans des conditions optimales.

Pour respecter le temps de purification et d'identification des lots immergés (de qualité et de provenance différentes), ces circuits comprennent en général 4 bassins indépendants et connectés individuellement à la boucle de traitement de l'eau.

  • une cuve tampon.
Cette cuve est le point de départ du traitement. Elle permet de récupérer l’eau, par gravitation de chaque bac qui sera ensuite traité.
Elle permet aussi de réguler les paramètres du circuit fermé avec l'arrivée d’eau de mer dite "brute" et le retour du groupe de régulation thermique.

Le volume de cette cuve correspond en moyenne à 10% du volume total de l'installation.


Cette pompe, d’un débit égal à la moitié du volume total de stockage, permet de faire circuler l’eau à travers les différents équipements du circuit, puis de distribuer de l'eau filtrée vers les bacs d’élevage.
La filtration mécanique supprime les matières en suspension par le passage de l’eau dans un filtre sous pression.
Ce filtre à sable est le plus souvent construit en polyester armé de fibre de verre suivant des procédés industriels, non toxique et résistant à la corrosion.
Son diamètre est calculé de manière à obtenir une vitesse de passage de l'ordre de 10 à 15 m/h, vitesse optimale pour assurer une bonne filtration.
Il doit être rempli de sable de silice (d’une granulométrie de 0.5 à 0.7 mm).

Le filtre doit pouvoir présenter une eau peu chargée en entrée du stérilisateur de façon à garantir un coefficient minimum de transmission de 80%, coefficient nécessaire de pénétration des rayonnements de l’UV.
La stérilisation par rayonnement ultraviolet est un procédé qui génère des rayons ultra-violets au sein d'une chambre de traitement. Les rayons UV ont un effet germicide supprimant entre autres, les bactéries (coliformes fécaux, salmonelles, vibrio, …), sans polluer l'environnement.
Il permet de chauffer ou refroidir tout en maintenant la température désirée.

Ces équipements sont connectés à une boucle de distribution en PVC, avec pour chacun, un système de by-pass, pour pouvoir le "déconnecter" en cas d'intervention.
Service commercial
Nous sommes à votre service du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h

06 74 07 62 56
contact@aquarheak.com
Produits